Courir en Laser (2)

25 11 2010

La classe est oLogo ILCArganisée par l’International Laser Class Association (ILCA) qui définit les règles de classes (et donc de jauge). L’Association France Laser (AFL) en est l’émanation française. On ne peut régater en Laser (en France) sans être membre d’une des deux associations.
Plusieurs institutions sont là pour organiser un circuit plutôt fourni, au niveau national et international.

L’International Laser Class Association:

L’ILCA attribue des titres de Champion du Monde et d’Europe, Hommes et Femmes en:

Laser niveau International

La "classe" internationale

  • Laser 4,7 Jeune
  • Laser Radial Senior
  • Laser Standard Junior
  • Master

La classe dispose d’un circuit européen Open (ouvert à tous) avec l’Europa Cup.

L’International SAiling Federation (ISAF)

L’ISAF propose un circuit World Cup (la Semaine Olympique Française en fait cette année partie) sur les supports olympiques.
Elle attribue les titres de Champions du Monde Jeunes Garçons et Filles en Laser Radial ainsi que les titres de Champions du Monde sur les supports olympiques.
Pour les modalités de sélections voir ici.

Jeux olympiques:

Les supports olympiques sont (en dériveur solitaire) le Radial pour les femmes et le Standard pour les hommes.
Une olympiade dure 4 ans et le lieu de régate est choisi par le CIO (Qingdao pour Pékin, Weymouth pour Londres).
C’est la Fédération Française de Voile qui est responsable des sélections et de l’entraînement des sportifs se destinant aux JO.





Courir en Laser (1)

25 11 2010

Logo ILCALa classe est organisée par l’International Laser Class Association (ILCA) qui définit les règles de classes (et donc de jauge). L’Association France Laser (AFL) en est l’émanation française. On ne peut régater en Laser (en France) sans être membre d’une des deux associations.
Plusieurs institutions sont là pour organiser un circuit plutôt fourni, au niveau national et international.

La Fédération Française de Voile (FFV) et l’AFL:

Sur le plan départemental (grade 5B et C) et régional (Ligue, grade 5A), on applique les règlements des comités départementaux ou des ligues régionales.
Il existe 4 championnats, organisés par l’AFL, tels que le Championnat de Méditerranée qui permettent parfois des regroupements de grade 4 (InterLigue).
La FFV attribue les titres de Champions de France Espoirs, sur sélections effectuées selon des quotas fédéraux et des règlements élaborés par les Ligues:

Passage de bouée à Fouesnant

Passage de bouée à Fouesnant

  • Champion de France de Voile Espoirs Solitaire Laser 4.7 Open (cadets, garçons-filles, N1 et N2)
  • Champion de France de Voile Espoirs Solitaire Laser Radial hommes et femmes
  • Champion de France de Voile Espoirs Solitaire Laser Standard homme.

Il existe des régates de niveau national (grade 3) comme le National de Fouesnant ou le Grand Prix de l’Armistice à Hourtin.
Ajoutons à ces deux nationaux l’Europa Cup de Hyères et nous obtenons le Championnat de France de Voile « Classiques » Tour Laser: ouvert à tout coureur ayant plus de 18 ans avec les titres suivant: Champion de France de voile solitaire Laser Standard Open, Laser Radial masculin et féminin.
Enfin, l’AFL organise un Master Tour en 5 étapes pour les « vieux » (plus de 35 ans, pardon…).

Ouf!… Il va falloir faire des choix mais il y en a pour tous et toutes!
Pour rappel, la filière fédérale en dériveur solitaire:
Benjamins, Minimes: Optimist, Minimes Flotte Collective: Open Bic, puis en Cadets: Laser 4,7 et, à partir des Cadets: Europe, Laser Radial et Standard (homme seulement).





Des exigences matérielles

28 10 2010

Les points relevés ci-dessous peuvent être adaptés à d’autres supports, ne se veulent pas exhaustifs mais me semblent être à l’image du Laser.

  • une voile trop ancienne va tellement se déformer que les effets des différents réglages ne seront plus ceux escomptés. Il faut être vigilant sur ce point et ce, même à l’entraînement (ne pas s’habituer à naviguer avec un sac et donc de mauvais repères…)
  • la coque du Laser, bien que solide, nécessite des vérifications régulières. Les éventuels éclats de gelcoat doivent être rebouchés aussitôt. Pensez aussi à contrôler régulièrement des pièces d’accastillage (filoirs, taquets…) afin d’éviter des déconvenues en course (un démontage complet + remontage avec un point de Sika en fin de saison me paraît être un bon conseil). L’emplanture de pied de mât et la liaison coque-pont devront attirer toute votre attention si vous achetez un bateau d’occasion ou envisagez de faire un investissement à long terme.
  • n’hésitez pas à investir dans des bouts de bonne qualité (pré-étiré au minimum, composite si le budget est là), l’efficacité de vos réglages en dépend. Ne lésinez pas non plus sur les démultiplications, prenez tout ce qui vous est autorisé.

Vers les exigences techniques, physiques.





Des exigences techniques

28 10 2010

Les points relevés ci-dessous peuvent être adaptés à d’autres supports, ne se veulent pas exhaustifs mais me semblent être à l’image du Laser.

  • comme tout solitaire, le Laser impose une très bonne coordination « déplacement-barre-écoute »
  • il faudra aussi très bien appréhender les évolutions du vent apparent afin d’effectuer des actions de régulation cohérentes.
  • une connaissance des effets de carène est indispensable dans les conduites et les manoeuvres
  • les réglages sont basiques et classiques mais la connaissance des principes de base des réglages en Laser permet de gagner un temps précieux. Informez-vous ici.

Vers les exigences physiques, matérielles.





Des exigences physiques

28 10 2010

Les points relevés ci-dessous peuvent être adaptés à d’autres supports, ne se veulent pas exhaustifs mais me semblent être à l’image du Laser.

  • le rappel et les positions du corps sur les conduites nécessitent une ceinture abdominale renforcée et assouplie, ainsi que des quadriceps entraînés.

    Une ceinture abdominale peu musclée et/ou très raide peut entraîner des douleurs lombaires non négligeables si l’on pratique le laser de manière compétitive. Toutefois, il ne s’agit pas non plus de devenir gymnaste ou culturiste…

  • les efforts seront globalement de type aérobie. Si le vent fraîchit, on passera sur la filière anaérobie lactique au moins au près. Enfin un peu d’explosivité (anaérobie alactique) sera un plus dans certaines situations (conduites au largue par exemple).

Vers les exigences techniques, matérielles.





Spécificités intéressantes

28 10 2010

La monotypie stricte:

C’est l’International Laser Class Association qui définit les règles de classes (et donc de jauge). L’Association France Laser est l’émanation française de cette institution.

Logo Laser

La règle fondamentale: un Laser doit courir, avec seulement la coque, l’équipement, l’accastillage, les espars, la voile et les lattes, fabriqués par un constructeur autorisé. Les seules adaptations possibles, sous des conditions précises, concernent les systèmes de bouts de réglage que sont le cunningham, la bordure, le hale-bas, la pantoire et l’écoute. Pour plus de précisions lisez le chapitre 3 des règles de classe.

La carène:La carène du Laser

Le Laser possède une carène (partie de la coque immergée) dite « planante« . Elle est en effet relativement plate, notamment sur l’arrière, ses lignes sont plutôt tendues et l’avant est fin et peu volumineux.

L’évolutivité de la plateforme:

Seuls le bas du mât et la voile peuvent changer pour un total de 3 « évolutions ». Un coureur dont le poids évolue peut donc faire évoluer son bateau en conséquence (voir ici). Ceci peut entraîner une rentabilisation de l’investissement de départ non négligeable mais nécessite un soin et des compétences pour une maintenance efficace de la plateforme.

La simplicité

Solitaire, léger, une seule voile, mât non haubané en deux parties emboitables, des réglages basiques, dérive sabre. Tout a été pensé pour permettre une mise en action rapide et en solo. Cette simplicité a aussi permis une diffusion large du bateau, notamment du fait d’un « faible » coût de revient.

Mais des exigences (à suivre…)





Généralités sur le support

17 10 2010

Laser est une marque produisant de nombreux modèles de bateaux.

Nous parlerons ici uniquement des 3 « formats » basés sur la plateforme « originelle »du Laser Standard.

En effet ce sont les seuls inscrits dans les filières olympique et/ou fédérale.

Descriptif général commun:

  • Type de grément: catboat
  • Longueur hors-tout:4,23m
  • Maître-bau: 1,42m
  • Déplacement: 59kg
  • Equipage: solitaire
  • Matériau coque: fibre de verre/résine polyester
  • Matériau grément: aluminium
  • Matériau voile: Dacron

 

Seuls, le bas de mât (il est en deux paries qui s’emboîtent) et la voile différencie les 3 évolutions:

Laser standardLaser standard

Surface de voile de 7m²

Poids optimal de « l’équipage »: 73/86 kg

Laser RadialLaser Radial

Surface de voile de 5,7m²

Poids optimal de « l’équipage »: 55/72 kg

Laser 4.7Laser 4,7

Surface de voile de 4,7m²

Poids optimal de « l’équipage »: 45/54 kg

Les trois bas de mat (celui du 4,7 est précintré pour éviter la casse due à la tension du halebas, pas celui du radial…)

Les bas de mat de Laser

La bôme

Bome Laser

Les appendices (dérive, gouvernail)

Dérive laserSafran Laser

Et … deux types de barre (carbone ou alu)

Barre carboneBarre alu